Si vous êtes responsable de la présence en ligne de votre entreprise, vous ressentez sûrement un peu de pression. Cela est totalement compréhensible.

Votre patron veut peut-être s’assurer que vos efforts portent leurs fruits. Ou peut-être que les autres membres de votre équipe marketing veulent être sûrs que vous êtes sur la même longueur d’onde.

Eh bien, ce sont toutes des préoccupations tout à fait légitimes.

Alors que les entreprises investissent de plus en plus dans les réseaux sociaux, elles veulent être sûres d’en dégager un RSI positif.

Et le défi dans tout ça ? Présenter vos données extraites des réseaux sociaux de façon à ce qu’elles aient réellement un sens pour vos collègues. Vous rencontrez des difficultés pour communiquer vos activités sur les réseaux sociaux à votre équipe ? Vous cherchez à justifier votre stratégie ?

Alors il est probablement temps d’intensifier votre reporting sur les réseaux sociaux.

Comment Sprout peut-il vous aider à hisser votre reporting au niveau supérieur ?

Dans cet article, nous aborderons les bases du reporting et, si cela vous donne envie de passer à l’action, ne cherchez pas plus loin que Sprout.

Idéale pour les équipes de toutes tailles, la suite d’outils de Sprout inclut le reporting par réseau, les rapports multicanaux et vous pouvez même élaborer vos propres rapports qui répondront à tous vos besoins.

Commencez immédiatement avec un essai gratuit de 30 jours pour découvrir comment le reporting sur les réseaux sociaux peut vous aider.

Premiers pas avec le reporting sur les réseaux sociaux

Si l’idée d’élaborer des rapports vous ennuie ou vous effraie, détendez-vous !

Nous avons mis au point un modèle de reporting sur les réseaux sociaux totalement gratuit pour vous aider à démarrer. Vous pouvez adapter notre modèle en fonction de votre entreprise et de ses plateformes préférées en quelques clics seulement. Pour le modifier, il vous suffit d’ouvrir Adobe Preview ou Aperçu d’Apple.

Cliquez pour le télécharger gratuitement

Ce modèle est un excellent point de départ si vous êtes totalement novice dans le reporting sur les réseaux sociaux.

Et pour tirer le meilleur parti de vos rapports, nous avons listé les incontournables de A à Z.

Déterminez votre fréquence de reporting

Chaque chose en son temps : vous devez établir un calendrier pour vos rapports.

Tous les réseaux sociaux vous permettent d’extraire des données de leurs systèmes d’analyse natifs sur la base de plages de données spécifiques.

Les entreprises produisent généralement des rapports à une fréquence hebdomadaire, mensuelle ou trimestrielle.

Pour les besoins de ce guide, nous allons nous concentrer sur le reporting trimestriel sur les réseaux sociaux.

Pourquoi ? Parce que les rapports trimestriels vous permettent de collecter un échantillonnage de données plus conséquent. Alors que les rapports à court terme sont biaisés par des incohérences (comme les jours d’engagement faible ou élevé aléatoires), les rapports trimestriels communiquent des tendances à long terme.

En plus, le reporting trimestriel vous donne plus de temps pour préparer et analyser plus minutieusement vos données. Cela étaye votre stratégie mieux que ne pourront jamais le faire des données superficielles.

Évaluez le public ciblé par votre reporting

Avant d’élaborer le rapport lui-même, vous devez déterminer qui va le consulter.

Votre équipe marketing qui connaît déjà très bien le jargon des données et de l’industrie ?

Votre patron ou vos responsables qui ne sont peut-être pas très au fait des réseaux sociaux ?

Ou peut-être l’ensemble de l’entreprise qui n’entend pas souvent parler de vous ?

Selon votre public, vous pouvez mieux déterminer le niveau de détails et les points à mettre en évidence.

Par exemple, les équipes marketing vont s’intéresser aux données sur la performance d’une campagne spécifique. De leur côté, les dirigeants pourraient être très focalisés sur les conversions et les chiffres financiers.

Peu importe les personnes qui liront votre rapport, ils vont vouloir voir des chiffres concrets liés aux campagnes.

Et cela nous conduit directement à notre point suivant.

Déterminez vos KPI

L’aspect le plus important de l’évaluation du RSI sur les réseaux sociaux consiste à communiquer vos KPI (indicateurs clés de performance).

Les points de données suivants sont disponibles dans les systèmes d’analyse et de reporting de Sprout et devraient occuper une place prépondérante dans votre reporting sur les réseaux sociaux :

  • Nouveaux followers. Votre nombre de followers n’est pas la panacée de votre présence sur les réseaux sociaux, mais c’est un chiffre que vous devriez toujours chercher à augmenter. Vous pouvez l’examiner minutieusement réseau par réseau ou le consulter sur tous les comptes.
  • Portée. Notez la différence entre la portée et les impressions. L’élargissement de votre portée devrait se répercuter dans l’augmentation de votre public.
  • Engagement. Partages, commentaires et mentions J’aime sont des monnaies précieuses pour les spécialistes du marketing sur les réseaux sociaux. L’augmentation de l’engagement prouve que vous publiez du contenu que les gens veulent voir.
  • Clics. Comme l’engagement, les clics soulignent un contenu intéressant. on peut les diviser entre les clics sur les liens et les clics spécifiques aux promotions.
  • Publications. Quelle quantité de contenu votre entreprise publie-t-elle ? Si vous observez une corrélation entre un nombre plus élevé de publications et un plus grand engagement, vous êtes davantage enclin à intensifier votre production.
  • Trafic. Plus il y a de trafic dirigé sur votre site Web depuis les réseaux sociaux, mieux c’est. Vous pouvez le mesurer facilement avec Google Analytics.
  • Conversions. Il s’agit de la mesure la plus importante pour les personnes qui cherchent à évaluer vos RSI financiers. Vous pouvez soit établir des objectifs de conversion dans Google Analytics, soit examiner la performance de vos publicités sur les réseaux sociaux afin de la déterminer.

Suivre plusieurs KPI vous permet d’examiner votre présence sur les réseaux sociaux d’une façon plus globale au lieu de vous cantonner à une seule mesure.

Présentez le contexte de vos rapports

Petit rappel : vous pouvez collecter toutes les mesures du monde, elles ne signifient rien sans un peu de contexte.

Par exemple, combien de followers ont en moyenne les entreprises opérant dans votre secteur ? Quel est le taux de conversion standard de l’industrie pour les publicités Facebook ?

Pour les personnes qui ne connaissent pas bien les réseaux sociaux, ces points de référence donnent du sens à vos KPI.

Tout comme vos objectifs pour les réseaux sociaux.

Une fois encore, les points de données en eux-mêmes ne sont que des chiffres. Avant de mettre vos KPI en avant, assurez-vous d’inclure quelques phrases sur quels étaient vos objectifs pour le trimestre.

Pas besoin d’écrire un roman : faites simple. Vous avez la responsabilité de montrer que vous poursuivrez un but, peu importe de quoi il s’agit (plus de conversions, de followers par exemple).

En ce qui concerne vos objectifs eux-mêmes, contentez-vous du principe de fixer des objectifs SMART qui soient donc :

  • Spécifiques. Indiquez quelles stratégies spécifiques vous allez utiliser (campagnes avec du contenu généré par les utilisateurs, marketing d’influence, publicités carrousel Facebook et ainsi de suite).
  • Mesurables. N’importe quel objectif pour les réseaux sociaux doit être suivi avec des chiffres.
  • Atteignables. Vous devez vous assurer que vous disposez des ressources (créatives, budgétaires) pour atteindre vos objectifs.
  • Réalistes. Ne promettez pas de résultats que vous ne pouvez pas obtenir (comme doubler votre nombre de followers en une semaine).
  • Temporellement définis. Vos objectifs doivent avoir une limite : ils ne doivent pas être vagues et indéfinis (comme « Nous allons augmenter notre nombre de followers »).

Cadrer vos données de cette manière vous aide non seulement à savoir si vous atteignez vos objectifs mais vous indique aussi ce que vous devez changer si vous n’y parvenez pas.

Donnez une dimension visuelle à vos rapports

Si vous voulez que vos rapports s’illustrent, vous allez devoir faire plus qu’assommer les gens avec des chiffres.

Une représentation visuelle de vos données et points de discussion est un bon départ. Cela rend vos rapports sur les réseaux sociaux encore plus attirants au premier coup d’œil.

Et en plus, vos visuels rendent vos rapports plus divertissants (eh oui, les données visuelles peuvent être divertissantes).

Alors comment faire pour rendre vos rapports plus visuels ?

Commençons avec les graphiques.

Avec Sprout, vous pouvez personnaliser vos rapports au-delà du type de données que vous recevez des analyses natives. Ces rapports prêts à être présentés couvrent les mesures spécifiques ainsi que votre présence totale sur les réseaux sociaux.

Le reporting visuel est également un excellent moyen de communiquer des événements comme les pics d’engagement ou les mentions par les influenceurs. Il s’agit des types d’événements qui intéressent le plus le public à qui vous présentez votre rapport.

Bien sûr, le reporting sur les réseaux sociaux ne se résume pas à des chiffres. Fournir des exemples concrets de ce que votre entreprise fait sur les réseaux sociaux peut être très instructif.

Par exemple, vous pouvez faire des captures d’écran des publications de votre marque sur les réseaux sociaux qui se sont démarquées. Les remerciements, les reconnaissances et les mentions d’homologues de l’industrie sont aussi de bonnes choses ici.

Oh, et notre modèle de reporting sur les réseaux sociaux comprend des zones pour placer ces captures afin d’aider vos rapports à se démarquer.

<p class=”tc”><a class=”button” href=”https://media.sproutsocial.com/uploads/2018/12/Social-Report-Template-1.pdf”>Téléchargez-le ici</a></p>

Fournissez aussi un contexte concurrentiel

Cela est peut-être surprenant, mais vos rapports ne sont pas forcément axés sur vous uniquement.

Les gens voudront certainement savoir ce que font vos concurrents également.

Et c’est une bonne chose !

Lorsque vous établissez un rapport sur vos concurrents, assurez-vous que vous n’avez pas les yeux plus gros que le ventre. Par exemple, ça n’aurait pas de sens si un café de quartier comparait sa performance sur les réseaux sociaux à des concurrents comme Starbucks.

Vous savez sans doute déjà qui sont vos plus proches concurrents, n’est-ce pas ? Dans cette optique, utilisez vos références concurrentielles avec Sprout pour établir un rapport sur ce qui suit :

Croissance du public. Vos concurrents et vous vous développez-vous au même rythme ? Si quelqu’un vous dépasse, il pourrait être utile de se pencher plus en avant sur sa stratégie de contenu.

Part de voix. Qui a le contenu le plus partagé ? Qui reçoit beaucoup d’attention avec les hashtags ? Il est peut-être temps pour vous d’y aller un peu plus fort, si l’on peut dire.

Performance du contenu. Qui domine les principaux termes sociaux dans votre industrie ? Qui publie le plus souvent ? Vous pouvez utiliser des outils d’analyse de la concurrence tiers pour le déterminer ou demander à Sprout de faire une partie du travail pour vous.

Enfin, résumez vos principales conclusions et prochaines étapes

À première vue, le reporting ressemble à un exercice de révision.

En réalité, la finalité du reporting sur les réseaux sociaux est d’agir.

Pour finaliser votre rapport, vous devez faire savoir à vos lecteurs exactement ce que vous allez faire par la suite sur la base de ce que vous avez appris (pensez aux objectifs SMART).

Diffuser plus de publicités. Publier plus de contenu généré par les utilisateurs. Les choix sont infinis et vos données peuvent vous donner la direction dans laquelle aller.

Et comme toujours, pour transmettre ces informations, il n’est pas nécessaire de se perdre dans un flot de mots. Les listes à points sont largement suffisantes : si quelqu’un a besoin de plus de détails, il peut demander.

Ce n’était pas si terrible, n’est-ce pas ?

Vous êtes prêt(e) à tester le reporting sur les réseaux sociaux ?

De l’augmentation de votre RSI sur les réseaux sociaux à la justification de vos campagnes, le reporting sur les réseaux sociaux est incontournable pour les entreprises modernes.

Et un rapport complet sur les réseaux sociaux est bien moins intimidant lorsque vous savez sur quoi vous devez vous concentrer.

À l’aide de notre modèle, vous pourrez concocter votre propre rapport très bientôt.

<p class=”tc”><a class=”button” href=”https://media.sproutsocial.com/uploads/2018/12/Social-Report-Template-1.pdf”>Téléchargez-le ici</a></p>

Téléchargez notre modèle (ouvrez-le dans Adobe ou Aperçu d’Apple pour le modifier) et commencez à élaborer un rapport sur les réseaux sociaux aujourd’hui !

Si vous avez des questions ou besoin d’aide pour vos rapports, n’hésitez pas à écrire un commentaire ci-dessous !