EdgeRank

« EdgeRank » était un surnom de l'ancien algorithme de Facebook.

L'algorithme de Facebook détermine la façon dont les publications sont présentées à vos abonnés et à vos clients potentiels. EdgeRank et les algorithmes plus récents utilisent une multitude de variables et d'opérations mathématiques pour mesurer la popularité et le potentiel des contenus que vous créez pour les médias sociaux.

Selon Facebook, ces algorithmes montrent les contenus les plus à même d'intéresser les clients. Ces dernières années, cela a permis de réduire l'attention portée aux contenus sponsorisés et de se refocaliser sur les contenus organiques de Facebook.

À quoi servait EdgeRank ?

Edgerank a été développé par Serkan Piantino pour mettre un peu d'ordre dans la montagne de contenus publiés chaque jour sur Facebook. En 2011, Facebook a mis ce système au placard et l'a remplacé par des algorithmes d'apprentissage automatique.

Grâce à l'apprentissage automatique, le nouvel algorithme de Facebook peut désormais développer au fur et à mesure sa propre « intelligence » et faire des choix plus précis. En 2013, il a évalué plus de 100 000 facteurs lors du classement de contenus. Depuis, le nombre de données intégrées à l'algorithme de Facebook n'a cessé d'augmenter.

Pour organiser les contenus des flux Facebook, la formule d'EdgeRank utilisait trois grands facteurs :

Qu'est-il arrivé à EdgeRank ?

Edgerank a été remplacé par l'algorithme d'apprentissage automatique que Facebook utilise aujourd'hui. Le réseau social peut ainsi offrir des contenus de meilleure qualité aux utilisateurs. En 2018, Facebook a annoncé que la plateforme sociale s'éloignerait des contenus de marque pour offrir aux utilisateurs davantage de publications utiles et authentiques qui répondraient à leurs attentes.

Malgré tout, grâce à son réseau d'utilisateurs gigantesque Facebook présente toujours l'un des meilleurs RSI pour les marketeurs des médias sociaux.

Le tout dernier algorithme de Facebook ressemble comme deux gouttes d'eau à Edgerank. Il tient toujours compte de l'« affinité » entre les personnes pour déterminer comment classer les contenus. Il valorise aussi les vraies interactions. De ce fait, les entreprises peuvent attirer l'attention des internautes en encourageant les gens à donner une mention « J'aime » à leurs publications et à les commenter.

Chaque fois que l'algorithme de Facebook est remanié, les entreprises qui utilisent la plateforme doivent élaborer une nouvelle stratégie pour interagir en ligne avec leurs abonnés. Voici quelques conseils pour tirer parti de la toute dernière version de son algorithme :